Quelques écrits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques écrits

Message par Invité le Ven 17 Sep 2010 - 19:38

Bon, bon, bon...
Eh bien comme l'indique le titre, je vais vous mettre ici certaines choses que j'ai écrites, ils sont de moi hein, et pas touche Razz
Bon après, si vous voulez m'en piquer un, il faut juste me demander la permission, je ne devrais pas poser de problèmes, mais je préfère veux que l'on me demande, c'est quand même normal.
Certains sont inspirés de moi, de ma vie, de certaines rencontres qui m'ont marquées, d'autres ne sont que pure fiction. J'aime vous laisser dans le doute, alors je ne vous dirais pas lesquelles x)
Enfin voilà ^^ bonne lecture ! ♥



Voici le premier, il n'a pas de titre x) mais je l'aime comme ça x)

Spoiler:
*♫ Dans le port d'Asterdam, y'a des Junkies qui s'cament, qui s'shootent et qui s'reshootent, les bras couverts de croûtes, dans le port d'Amsterdam, y'a des Junkies qui coulent, pour des traffics pas cools, pour des histoires de came... ♪

La jeune fille tira une latte. La fumée âcre se répandit en elle, innonda ses poumons, brûla sa gorge. Puis elle souffla, et tout s'envola... Elle s'allongea et regarda le ciel bleu. Elle porta à nouveau le joint à ses lèvres, ses yeux se fermèrent lorsqu'elle aspira. Elle était bien, détendue. Retour brutal à la réalité, son chien aboie et grogne après un homme. D'un geste, elle réduit au silence et prononce un seul mot :
"Avance..."
L'inconnu s'avance alors, dans sa main du papier aluminium brille à la lueur de la pleine lune. Il lui tends. Vive, elle lui arrache presque, renifle le paquet. Un léger sourire vient se nicher sur ses lèvres. Dans ses grands yeux couleur sapin, une lumière brille, éclat soudain de désir. Elle fouille quelques instants dans sa tente et en sort une liasse de billets. L'homme se penche, son manteau s'entrouvre et laisse apercevoir un 6.35 à sa ceinture. Un ristus lui déforme le visage. Ce dernier est couvert de cicatrices, pourtant, il reste beau, d'une beauté sauvage et dangereuse.
La jeune fille ouvre le paquet pendant qu'il s'en retourne dans l'ombre, elle saisit une aiguille, elle est remplie du précieux liquide...
Au petit matin, un nouveau chien aboie et la sort de son état comateux. Un large sourire illumine son visage, elle ébouriffe ses cheveux teints en bleu vif. Tente de remettre de l'ordre dans ses atébas et ses dreads, puis abandonne. Elle se lève, lentement, puis se jette dans les bras de l'homme qui se tient devant elle, droit et fier. Ue lueur d'apaisement passe dans son regard. Il est apaisé, elle aussi. Ses cheveux teints en rouge sont dressés en crête sur sa tête, ses oreilles, son arcade, et son nez sont percés. Il serre la jeune fille contre lui comme s'il en dépendait de sa vie, un sourire se fiche brièvement sur ses lèvres.
Il a retrouvé la paix, elle aussi. Puis un rituel habituel suit ces retrouvailles, ils plient la tente, sifflent les chiens, les prennent en laisse, et se partagent les paquetages. Ils les planqueront en chemin, dans un buisson d'épines et de ronces. Ils prennent ensuite la direction des berges, puis traversent le pont et marchent en silence sur les quais.
Sur une place, à côté d'un café, "Le Savannah", et d'un temple protestant, tout le monde est là. Les deux jeunes filles, le crêteux, et la vieille génration, qui leur apprends tous les trucs et prends soin d'eux. Il y a aussi l'antifa engagé, caché derrière la plus grande des filles, celle qu'on surnomme Gitane à cause des cigarettes qu'elle s'enfile les unes à la suite des autres. Lui un jour, il partira en camtar, pour poser du son.
La famille, la vraie, même si les liens ne sont pas génétiques, l'amour est là, et bien plus présent qu'ailleurs.
Malgré la desh, malgré le regard des gens, malgré la vie, chacun a une bière, une cloppe à la main, un ou deux joints tournent, certains jonglent, tous rigolent, les chiens jouent entre eux.
Dans la rue, la solitude c'est mortel... Mais l'amour y est beaucoup plus beau, et il y est mille fois plus fort qu'ailleurs...
♪ Le médecin me l'a dit, c'est bon pour l'appétit, c'est bon pour l'appétit, le médecin me l'a dit ! Le médecin dit toujours, c'est bon pour faire l'amour, c'est bon pour faire l'amour, le médecin dit toujours ! Roulons la, la bida, roulons la, la bidaine, roulons la, la bida, roulons la ganja ! ♫*

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum