Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Hadithia Na le Lun 8 Juil 2013 - 18:28




♦ ♦ ♦ Histoire de Lion King Past ♦ ♦ ♦





Génération : Arc I : La Guerre des Princes
Lignées des Rois : Mohatu à Mufasa / Hatari à Leo




♦ ♦ ♦ Une Vie paisible ♦ ♦ ♦

Chapitre I




¤ Fin du Règne de Mohatu & Début du Règne d'Ahadi
¤ Fin du Règne d'Hatari & Début du Règne de Fahari


Un royaume, une fierté, une terre en paix... Nous voilà remontés au temps de Mohatu, roi de la terre des lions avec ses trois fils : Ahadi, futur monarque, Dembe et Eyldon. Les jours s'écoulaient tranquillement au sein de cette tribu sans problème... Et pourtant, un jour, toute une tribu de lion nomade se présenta à Mohatu. Le chef, Hatari, lui expliqua leur mésaventure... Ils venaient en vérité d'un royaume voisin, ils furent frappés par la sécheresse et les maladies et durent quitter leur terre... Désormais ils avaient besoin d'aide ! Mohatu n'était pas convaincu...

Il décida cependant de leur offrir des terres inhabitées à l'ouest du royaume, des terres où la nourriture et l'eau sont présentes, mais en petite quantité... En échange, Mohatu désirait marier son fils à la fille du chef nommée Uru, cette dernière devra rester sur la terre des lions et devenir la fiancée du prince. Hatari hésita longuement... Il se devait de veiller à la survie de son clan ! Il accepta donc... Les nomades partirent ainsi vers leur nouvelle terre en laissant la jeune lionne ici...

Uru eût du mal à se faire à son nouveau clan et elle n'aimait pas Ahadi qui aurait pourtant tout fait pour elle. Pendant ce temps, Hatari et son clan s'installèrent, déçus et malheureux d'avoir perdu leur princesse et de devoir vivre sur ces terres peu commodes... Ainsi un autre royaume fut créé, ils l'appelèrent Hopeland. Hatari réussit au fil des années à construire un bon royaume, pas aussi puissant que la terre des lions, mais suffisant pour y vivre.

Les années passèrent, Mohatu, Hatari ainsi que leurs reines rendirent l'âme de vieillesse... Ahadi monta sur le trône avec sa reine Uru, ils eurent ensemble un petit lionceau qu'ils appelèrent Mufasa, avant d'avoir le petit dernier nommé Taka. À l'ouest, Fahari, le frère d'Uru, prit lui aussi la place de monarque sur " les nouvelles terres " et eût un lionceau lui aussi, une fille : Akina.

Tout allait pour le mieux, jusqu'au jour où Fahari réclama le retour de sa soeur dans sa vraie famille ! En plus de cela il fit de nombreux reproches à Ahadi, le plus grand étant sur l'égoïsme qu'avait fait preuve Mohatu en leur donnant des terres aussi pauvres ! Ahadi et lui entrèrent en conflit jusqu'à se battre... Désormais les deux clans ne peuvent plus se supporter au grand damne de certain. Tous les coups sont permis, les frontières sont étroitement surveillées et certain prônent même la guerre entre les deux royaumes ! Jusque-là Uru a réussi à éviter le pire... Mais pour combien de temps encore ?

De plus un autre problème vient s'ajouter chez les Pridelanders... Ahadi doit choisir un héritier, mais il n'arrive pas à se décider entre Mufasa et Taka ! Ce choix déterminera l'avenir de la terre des lions...

Pour quelle cause vous rangerez vous ? Serez vous un Pridelander aux côtés de Mufasa et Taka, ou un Hopelander avec Akina et son père ? Vous seuls pourrez décider du destin de chacun...

Hadithia Na
Griotte
Griotte

Date d'inscription : 07/01/2013
Nombre de messages : 479
Localisation : ~Omniprésente~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Hadithia Na le Lun 8 Juil 2013 - 18:28




♦ ♦ ♦ Menace à exécution ♦ ♦ ♦
Chapitre II




¤ Règne d'Ahadi
¤ Règne de Fahari


Le renard et le corbeau... Ah ! Vous êtes là ! Encore ? Mais on s'est pas parlés il y a 4 mois de cela ?... Si, même que je vous ai conté l'histoire de Mohatu et Hatari, je me souviens. Alors, vous n'avez pas pu vous empêcher de revenir pour connaitre la suite n'est ce pas ? Dans ce cas laissez moi vous en faire un petit résumé. Où m'étais je arrêtée... Ah oui ! Ah ces problèmes de succession et ces tensions entre les Pridelanders et Hopelanders. Durant une longue période, les deux peuples ont continué à se haïr l'un l'autre, mais cette haine ne s'était pas arrêtée aux membres de la famille royale. Désormais c'était deux peuples pourtant similaires qui s'affrontaient dans une guerre qui pointait de plus en plus le bout de son museau.

Durant ce laps de temps des problèmes internes vinrent au sein des deux royaumes, et plusieurs intrusions ont été comptées sur les deux territoires. Ainsi les nouvelles générations de Prideland et d'Hopeland se rencontrèrent plusieurs fois, mais l'innocence avait perdu de toute sa beauté pour laisser place à la haine et à la rancoeur, tout ceci transmit des parents à leurs enfants. Tout ceci n'annonçait rien de bon, et certains furent blessés voir même tués... Les lionceaux marchaient trop vite vers cette guerre. La reine Uru est toujours partagée entre son frère et son époux, mais voilà qu'un événement vint lui déchirer encore un peu plus le coeur. Fahari mit son plan à éxecution, et il kidnapa l'une des nièces du roi adverse, Sarabi. Une provocation qui ne passa pas chez les Pridelanders encore plus remontés pour récupérer leur progéniture, et la sagesse d'Uru ne suffit pas pour tout remettre en ordre cette fois-ci.

Sarabi fut contrainte de vivre sur Hopeland, sans cesse surveillée par les guerriers du roi, loin de sa famille et de ses amis, ce jusqu'à l'adolescence. Akina, la princesse, devint une magnifique adolescente toujours surprotégée par son père, mais admirée par tout son peuple. Du côté de Prideland, tous grandirent aussi, les deux princes Mufasa et Taka virent leurs crinières pousser. Devenus de robustes jeunes lions, ils font la fierté d'un royaume entier, mais Ahadi n'a toujours pas choisi son héritier, et l'heure se rapproche dangereusement. La guerre n'a jamais été aussi proche, les Pridelanders projettent de récupérer celle qu'ils ont perdu, mais les Hopelanders n'attendent qu'un faux pas pour lancer l'attaque.

A tout cela se mêle la nature qui est elle aussi marquée par le temps. Il n'y a pas que les animaux qui changent, les terres aussi sont capricieuses. Rien ne sera plus jamais comme avant. Les hyènes continuent de pénétrer dans les territoires de leurs ennemis jurés, les lions, mais elles ont aussi quitté le cimetière des éléphants pour s'approprier la terre des mangoustes qu'elles dévastèrent. Les suricates se virent obliger de s'en aller, ils trouvèrent refuge dans la jungle tropical. Leur ancien territoire est devenu très dangereux, le cimetière lui s'est vu vidé des hyénidés pour retrouver la seule profanation des geysers et des carcasses d'éléphants. Une terrible sécheresse s'est abbatue sur les deux royaumes, provoquant un incendie dans la prairie partagée d'Hopeland, la quasi-totalité n'est désormais que cendre et poussière. Chez les Pridelanders, c'est l'étang qui s'est asséché et qui a dangereusement régressé. Un tremblement de terre qui a fait la frayeur de tous a creusé une brèche dans la pierre pourtant solide de la falaise, ouvrant ainsi un passage direct entre Hopeland et Prideland.

Vous serez les seuls à décider si vous franchirez ce passage ou non, le cauchemars continue..

Hadithia Na
Griotte
Griotte

Date d'inscription : 07/01/2013
Nombre de messages : 479
Localisation : ~Omniprésente~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Hadithia Na le Lun 8 Juil 2013 - 18:29




♦ ♦ ♦ Guerre sanglante ♦ ♦ ♦
Chapitre III




♦ Fin du Règne d'Ahadi & Partage du Règne de Scar et Mufasa
♦ Règne de Fahari

Beuh... J'vous connais vous ! J'ai déjà vu cette tête quelque part... Ah si si, vous êtes celui qui vient me voir tous les 4 mois pour cette fameuse histoire. Je vois que vous êtes à l'heure au rendez-vous. Alors reprenons l'histoire... Euh avant, vous auriez pas un peu grossi depuis la dernière fois ? Rohla vous vexez pas, c'était qu'une constatation ! Faites comme si j'avais rien dis et écoutez donc la suite.


L'on se rend compte de la valeur de la liberté que lorsque l'on en est privé. C'est dans la maltraitance et l'amertume que grandit la belle Sarabi, toujours otage des Hopelanders qui semblaient mener le jeu. Devenue adolescente elle s'épanouissait dans un cadre de vie austère en guettant la venue de son clan pour voler à son secours. Lors d'une calme matinée, les Hopelanders furent attaqués par un petit groupe de Pridelanders qui, désobéissant délibérément aux ordres d'Ahadi, avaient jugé le temps venu pour délivrer leur progéniture. C'était sans compter la volonté de leurs ennemis à ne pas se laisser faire, s'en suivie une bataille sanglante allant jusqu'à impliquer la pacifiste princesse Akina qui fut blessée. En infériorité numérique, les Pridelanders furent tués sans pitié, première réelle vague de cette " guerre froide ". Mais que se passait il du côté de l'autre royaume ?

La vie semblait s'écouler calmement, mais des problèmes internes subsistaient. La famille de Sarabi s'heurtait à de nouveaux soucis. Un beau jour, un lion dénommé Tarik se présenta en tant que fils de Dembe. Connaissant le côté Don Juan de son petit frère, Ahadi n'eût aucun mal à croire le nomade et à l'accepter. Il le fut également par ses demi-soeurs, Sarafina et Sobana qui tournèrent leur rancoeur vers leur géniteur qui subit les foudres de sa compagne. Ce qu'il ignorait c'est que son neveu, le prince Taka prenait le même chemin que lui en multipliant les conquêtes alors que son grand frère, excédé par cette attitude restait plus posé. Contrairement à Taka, Mufasa connaissait les effets de ce sentiment qu'était l'amour et jeta son dévolu sur la douce Sarafina dont la réciprocité était sans appel. Alors que le plus jeune des deux princes se promenait sur le territoire de bon matin, accompagnée d'une femelle, Léo, jeune guerrier Hopelander pénétra Prideland pour se remplir la panse. Quelle fut sa surprise lorsqu'il tomba museau à museau avec Taka, à cause du quel il avait vécu les pires moments de sa vie. Les médisances passées refirent surface, le sang souilla le sol du royaume dans un combat sanglant opposant les deux adolescents. Cependant l'arrivée d'Uru stoppa le massacre et Léo fut chassé, mais le mal était déjà fait et une profonde entaille était visible sur l'arcade gauche de Taka. Se sachant défiguré à vie, l'adolescent vit ses dramatiques erreurs du passé le rattraper et décida de s'y enfermer en changeant de nom. Il rassembla le clan et annonça que désormais, il s'appellerait " Scar ", pour ne plus jamais oublier. Devant l'incompréhension de ses proches, il se réfugia dans un mutisme opposé à son caractère précédent.

Dans un même temps, Mina, guerrière Pridelander et cousine éloignée des princes, rapporta la tragique nouvelle de ce groupe des leurs décimé sur Hopeland en tentant de sauver Sarabi. Le soir même, Ahadi se décida d'agir, il se rendit avec Mina sur le royaume adverse où ils réussirent à arracher l'adolescente des pattes du seul garde dont elle disposait à cet instant, et purent la ramener à la maison.

La frustration était pleine pour Fahari qui vit son précieux otage mettre les voiles. Ne disposant plus de moyen de pression, il décida de préparer discrètement mais subtilement la guerre. C'est alors que le roi se fit avouer l'amour de sa fille unique pour le courageux Léo, qui s'était remis de ses blessures. Après quelques réticences, l'adolescent eût la bénédiction de son nouveau beau père qui serait cependant à l'affût du moindre faux pas. Ce qu'il ignorait, c'est qu'il était sur le point de devenir une nouvelle fois oncle... Un heureux événement, sur Prideland. La reine Uru qui était enceinte, mit bas d'une petite femelle qui fut accueilli comme une bénédiction. Pour la 3ème fois parents, Uru et Ahadi nommèrent la petite : Safiya.

Plus d'un mois passa sans qu'aucune hostilité n'ait lieu, la léthargie qui s'était emparée des deux royaumes semblait les diriger vers une paix durable. Seulement... Ce n'était qu'une complète illusion. Lors d'une nuit d'orage, l'armée d'Hopeland pénétra les terres rivales, rapidement informé Ahadi rassemble les troupes. Ce dernier ordonna à Uru de ne quitter la grotte sous aucun prétexte, il prit ses deux fils et s'en alla. Les deux armées se rencontrèrent à l'entrée de la savane. En cette soirée d'ombre, Fahari soumit un ultimatum à son beau frère et rival. Uru devait revenir avec eux, où l'un des deux clans devait mourir. Bien sûr, ce serait trop beau si je vous disais qu'il y avait eu un compromis... Hélas, ce ne fut pas le cas, Ahadi refusa catégoriquement. Les deux monarques se jetèrent l'un sur l'autre, suivis de leurs guerriers. L'affrontement fut brutal, des vies s'ôtèrent des corps ensanglantés à chaque instant, laissant derrière eux leurs familles, se sacrifiant pour l'orgueil de deux anciens rois et la fierté d'un royaume. Les rires sataniques des hyènes, perchées plus loin, résonnaient dans les ténèbres. Ah, qu'elles se moquaient de leurs stupides rivaux naturels entrain de s'entre-tuer.

Alors que Fahari se trouvait en mauvaise posture, Kipo, fidèle guerrier et ami, s'interposa entre les deux monarques et reçu un coup fatal qui le tua sur le coup. Dans une colère noire, le combat reprit de plus belle. Du côté du rocher de la fierté, Uru qui s'occupait de Safiya, eût un très mauvais pré-sentiment. Apeurée, elle confia sa fille aux lionnes nourrices et rejoignit le champ de bataille. Mais lorsqu'elle arriva... Ce fut trop tard. Le corps mort de son conjoint, aux pattes ensanglantées de ses frères. La bataille avait cessé, tous fixaient la victoire de Fahari et Ovu sur Ahadi. Le monarque tourna son regard vers la progéniture de son rival, Scar et Mufasa, avec une idée fixe en tête... Mais Uru se jeta aux devants de ses fils en suppliant son frère de les épargner eux et le reste du clan, en échange, elle retournerait avec lui sur Hopeland. Le marché fut accepté en dépit de l'avis d'Ovu, Fahari obligea Uru à le suivre sans même lui laisser le temps de faire ses adieux à ses enfants. Blessés et humiliés, Scar et Mufasa pleurèrent sur le corps de leur géniteur le reste de la nuit...

Nous sommes actuellement un mois après la tragédie, Uru est retenue sur Hopeland contre son grés, Fahari ne comprend pas pourquoi le bonheur de sa soeur n'est pas complet maintenant qu'elle a retrouvé sa vraie famille. Scar et Mufasa sont contraints de se partager le rôle de monarque, le règne à deux est loin d'être facile et ils sont en difficultés pour redresser le royaume de leur père. Le plus ironique dans tout cela, c'est que la veille de sa mort, Ahadi avait avoué le nom de son héritier à Uru qui est désormais la seule à le connaitre. Elle n'a pas révélé à ses frères l'existence de Safiya, surtout par peur de voir Ovu revenir avec son corps.

Mais la nature continue d'y prendre part, les pluies étant revenues sur les deux royaumes, les problèmes de sécheresse sont donc réglés. Cependant, les limites des territoires ont été redéfinies, une ruée de rhinocéros dans le canyon a provoqué une avalanche de roches obstruant définitivement la seule voie d'accès directe entre les deux terres, le barrage se trouvant prés de l'entrée de Prideland, les Hopelanders en ont profité pour s'approprier le canyon. Comme nouvelle frontière : La vallée des ronces, extrêmement difficile à franchir. Affamés d'agrandissement, ils ont chassé les hyènes, qui retournent au cimetière, de la terre des mangoustes et ont conclu un pacte avec ces derniers pour un annexe et donc, une protection garantie. Une nouvelle terre neutre vient s'ajouter, découverte par les Pridelanders : la savane boisée.

Les temps n'ont jamais été aussi durs, que ferez-vous pour les arranger ? Quel rôle jouerez-vous dans cet immense échiquier ?

Hadithia Na
Griotte
Griotte

Date d'inscription : 07/01/2013
Nombre de messages : 479
Localisation : ~Omniprésente~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Hadithia Na le Lun 8 Juil 2013 - 18:29




♦ ♦ ♦ Une nouvelle ère ♦ ♦ ♦
Chapitre IV




♦ Règne de Mufasa
♦ Fin du Règne de Fahari & Début du Règne de Leo
♦ Règne de Scar

* ronfle * * ronfle * * ronfle *... Nié ? Quoi ?! C'est pas moi, j'ai rien fais je dormais, je te jure Clothilde !........ Oh, Bonjour. On se connait ? Mais bien sûr qu'on se connait ! Je plaisantais, ça va faire un an qu'on se voit maintenant alors pensez vous. Alors vous n'avez toujours pas lâché cette histoire n'est ce pas ? Vous brûlez d'envie de connaitre la suite ? Et bien je vais vous la conter... Après le déjeuner !... Oh, faites pas ces têtes, bon d'accord, ouvrez vos oreilles les amis l'histoire reprend et elle n'est pas des plus heureuses.

Qu'est ce que l'amour maternel si il est impossible de l'exercer hors que de ses rêves ? Pour une lionne si prés de ses enfants que l'ancienne reine de Prideland, la vie s'enfonçait un peu plus dans un trou noir sans fond, chaque qu'elle passait sur les terres de son frère. D'ailleurs le contact ne fut pas renoué malgré les tentatives de Fahari et d'Ovu, chacun restant sur ses positions concernant l'autre. Un dialogue de sourd qui ne menait qu'à la querelle. En son seul corps de lionne Uru représentait la honte de tout un peuple et la fierté d'un autre. A quoi bon ouvrir les paupières chaque matin en l'absence des gens qu'on aimaient le plus ? Au-delà de son travail de deuil, la féline sombrait un peu plus dans une longue dépression, feignant force et dignité face aux membres de sa famille qui la retenaient prisonnière. Ses enfants lui manquaient...

Et justement, à l'autre bout des terres, le royaume de Prideland avait du mal à se redresser. Malgré les efforts de réconciliation des deux frères, l'entente était dure mais ils étaient rapprochés par leur petite soeur Safiya. Le royaume de leur père pour deux, mais personne n'était en mesure de décider qui était plus fiable pour prendre le trône que l'autre, pas même Eyldon le grand sage de la tribu qui voyait le fossé se creuser de jour en jour. Bien que beaucoup usèrent de l'argument que Mufasa ait une compagne et donc probable reine, alors que Scar ne prêtait pas attention à ce côté de la balance. Ils durent refaire une organisation des plus calculée, mais même avec toute la bonne volonté du monde les dieux semblaient vouloir se déchaîner contre eux. Les lionceaux dans toute la fougue de leur jeunesse, décidèrent de partir en exploration en passant par la vallée des ronces où ils restèrent bloqués. Heureusement plusieurs adultes vinrent les secourir non sans se blesser, mais cette histoire ne vint pas rehausser le moral des troupes.

Mais étonnamment ils n'étaient pas les seuls à avoir des problèmes. Les Hopelanders durent faire face à leur tour à une attaque surprise des hyènes, décidées à reprendre la terre des mangoustes qu'elles s'étaient faites injustement arracher par Fahari et ses troupes. Plusieurs mangoustes périrent dans la bataille ainsi que des félins et des hyénidés, et finalement l'ennemi fut repoussé aux frontières, obligé de repartir la queue entre les pattes ce qui renforça leur haine.

Scar, second fils né du couple royal, réfléchissait à une solution de son côté. Il ne pouvait rester oisif sur ses terres alors que la vie de son peuple et de sa mère se jouait chaque jour ! Dans un élan de folie, il traversa le royaume de son père durant toute la nuit pour arriver à Hopeland le lendemain matin, annonçant son arrivée par des rugissements. Il fut accueilli comme il se dû par Fahari et ses guerriers prêts à lui sauter à la gorge. Cependant, le prince n'était pas là pour se battre mais pour parlementer, bien vite écrasé dans ses propos par le frère du roi ainsi que son gendre. Et c'est d'ailleurs poussé par les dires de Léo, futur roi, que le compromis fut repoussé. Scar ne put apperçevoir la frêle silhouette de sa génitrice que quelques secondes, avant de se faire ordonner de quitter le royaume et de ne jamais y remettre les pattes. Alors que le lion repartit pour Prideland un éclair lui traversa l'esprit... Si il venait à régner, l'espoir de paix s'évanouissait dans le néant. Léo étant son pire ennemi, leur haine s'accroîtrait pour se rejeter un peu plus sur leurs peuples. En rentrant chez lui, une discussion entre les deux frères s'imposa de toute urgence. Mufasa reprocha à son frère d'être partit seul, mais l'heure n'était pas aux excuses et Scar fit une proposition qui dépassa toutes les espérances du grand frère. Il lui cédait le trône, lui expliquant le pourquoi du comment, préférant le bonheur des siens que de sa propre personne. Mufasa, flatté et béni par sa nouvelle couronne, lui promis de régner dignement et de le garder à ses côtés. La décision fut annoncé publiquement, et Mufasa et Sarafina montèrent au stade de roi et reine de la terre des lions. Cependant les choses pressaient, et aussitôt dans son nouveau rôle de monarque, Mufasa établit des plans sans l'avis d'Eyldon ou de Scar. Le soir même il sortit discrètement et se rendit au cimetière des éléphants pour parlementer avec les hyènes. Voici ce qu'il leur proposa : leur aide pour délivrer Uru et il les aiderait à prendre une des terres des Hopelanders. La proposition fut acceptée. Lors de son retour, Mufasa annonça son plan fort simple : des guerriers de Prideland attaqueront de front pour distraire les Hopelanders pendant qu'une escouade irait délivrer l'ancienne reine. Seulement il ne révéla pas la nature de l'escouade malgré les interrogations de son frère. Le lendemain le plan fut mis à profit, et connu un véritable succès.

Les Hopelanders écrasèrent une lourde défaite, ils virent leur précieux otage mettre les voiles mais également leurs terres se faire fragmenter. Les mangoustes revendiquèrent leur indépendance et décidèrent de se détacher du royaume, les hyènes comme promis mirent la patte sur la prairie au plus grand damne de leurs ennemis alors que les Pridelanders, récupérèrent les gorges précédemment perdues dans une autre bataille. Fahari, blessé dans son estime et aussi physiquement, se sentait à bout de force. Ce jour-ci, il déclara solennellement que son heure était venu... Il donna sa bénédiction à sa fille, Akina et son gendre, Léo qui accédèrent au trône d'Hopeland. L'ancien roi continuerait d'aider le nouveau monarque, mais les responsabilités ne pesaient plus sur ses épaules devenues trop précaires.

Uru foula les terres de son défunt mari, la première chose qu'elle fit fut de serrer contre elle ses enfants qu'elle ne reconnaissait pas tant ils avaient grandi. Ce fut un jour d'euphorie sur Prideland, ils avaient prit leur revanche. Mufasa annonça à sa mère son nouveau statut de roi, au plus grand étonnement de cette dernière. Son air hésitant et confus refléta l'inquiétude, alors que dans un long discours elle déclara connaitre le nom de l'héritier qu'avait choisi Ahadi la veille de sa tragique mort. Le nom tomba comme un coup de massue... Celui qui devait reprendre le flambeau se nommait, Scar. Ce dernier tomba dans un tourbillon de regrets et il ne fut pas le seul. Submergé de colère il réclama son bien auprès de son frère qui lui, même tombé de haut, refusa de lui céder. Une dispute éclata entre les deux frères chacun usant de bons arguments, l'un était l'héritier officiel, l'autre s'était vu céder officiellement la place. Sans entendre les supplices d'Uru, Scar attaqua son frère et une violente bagarre eût lieux bien vite arrêtée par les lions présents. Mufasa grimpa à la pointe du rocher, dans une colère noire, et condamna son propre frère à l'exil en prétendant trahison et tentative de meurtre. Scar s'en alla sans demander son reste, cependant il accusa Mufasa de s'être allié avec des hyènes et il promit de venir pleurer sur le cadavre de son frère lorsque ce dernier aura périt à la bataille contre les Hopelanders sur un ton des plus ironiques. Ses derniers mots furent " Que ceux qui veulent vivre en paix me suivent. ". Et contre toute attente, certains firent volte-face et tournèrent le dos à Mufasa, le roi illégitime.

Scar et quelques uns s'en allèrent pour se rendre sur les terres neutres qu'ils traversèrent. Ils trouvèrent un petit coin de paradis pour en faire leur repère bien que désormais, ils étaient chez eux sur toutes terres n'appartenant à aucun des deux royaumes. Ils s'installèrent au pied d'un immense arbre aux branches épaisses et nombreuses, dont le tronc était creusé, le Baobab Creux. Cet arbre de part sa prestance était symbole de paix et devint celui de la nouvelle tribu de Scar. Ce dernier mit un point d'honneur à clarifier les choses, il était certes le mâle dominant mais considérait son nouveau clan comme étant libre et qu'il leur apporterait tout ce que Mufasa ne pourrait leur apporter.

Après quelques jours d'installation, la nouvelle d'un clan libre en dehors des terres se répéta tel un écho sur les deux royaumes, les désignants comme " une troupe de lion ". Et c'est de ce surnom que naquit le nom de ce nouveau clan, les Masimba (Troupe de lions en Swahili ). Même les Hopelanders, et surtout le nouveau roi eût vent de cette nouvelle constatant donc que Scar avait déserté Prideland. Et contre toute attente, certains Hopelanders quittèrent le royaume pour se rallier à Scar, voyant cette nouvelle petite tribu comme leur unique chance de trouver enfin la paix.

Les Pridelanders relèvent fièrement la tête depuis le retour d'Uru, les Hopelanders sont emplis d'espoir avec leur nouveau roi, et les Masimba vivent paisiblement en observant les deux royaumes s'entre-tuer. Alors, continuerez vous avec fidélité à servir votre cause, ou vous tournerez vous vers le pacifisme. Mufasa, Léo, Scar... Trois noms, trois clans, et une nouvelle ère qui commence dans le cycle de la vie.

Hadithia Na
Griotte
Griotte

Date d'inscription : 07/01/2013
Nombre de messages : 479
Localisation : ~Omniprésente~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Hadithia Na le Lun 8 Juil 2013 - 18:30




♦ ♦ ♦ Le choix du Destin ♦ ♦ ♦
Chapitre V




♦ Règne de Mufasa
♦ Règne Leo
♦ Règne de Scar

Hum... Oui et moi, je crois qu’on devrait… Tiens vous êtes là, vous ? Quoi c’est l’heure ? Déjà la suite de l’histoire ? Le temps passe vite… Voyons voir, où en étions-nous… ? Aloors… Attaque de Prideland via les hyènes, gnagnagna Masimba, blablabla et bliblibli, Retour d’Uru, Hopeland nouveau roi… Ha voilà ! Le chapitre suivant donc… Alors allons-y, puisque vous êtes encore là depuis tout ce temps !


Tout semblait aller pour le mieux sur la terre des lions. Prideland avait retrouvé son ancienne mais tant aimée reine, les Masimba vivent en paix au-delà des terres, les hyènes ont récupéré une portion de terrain et Hopeland voit un nouveau roi.
La mort de Fahari –puisqu’on en parle- a secoué le clan tout entier. Akina qui s’en voulait de ne pas avoir été là. Juana, effondrée par la mort soudaine de son mari n’aura pas tenu le choc et l’a suivit peu après. Heureusement, un autre événement vient relever le moral des troupes. Presqu’au même moment de la mort de Fahari, Akina met bas de deux lionceaux : Kalay et Zahra. Les deux héritiers ont tout prit de leur parents, Kalay, le Prince est son pelage blanc de neige et ses yeux bleus ou Zahra et son pelage brun, ses yeux bruns et ses tâches noires sur les oreilles… Mais il reste un lion qui ne semble pas partager la joie ambiante, Ovu dont le caractère empire. SI tant est que cela soit encore possible… Mais Hopeland n’est pas le seul à donner naissance. Car au-delà de la frontière, dans le Baobab, Usoa met au monde également deux lionceaux. Cette lionne ayant fuit son ancien compagnon à désormais trouvé l’amour véritable en la personne d’Eyldon. La lionne met au monde des jumeaux, les premiers nés-Masimba, grande fierté pour le clan, la réalisation totale de l’idéal de Scar ! Mais les jumeaux, Nommos et Koorie ne laissent pas de repos à leur grand cousin, sous leur air d’anges bien sages… En bref, tout va pour le mieux…

Du moins, jusqu’à ce que le destin n’en décide autrement. Car le même jour, il décide de bouleverser l’histoire de la terre des lions ! Le plus grand troupeau de gnous que nul n’avait jamais vu entame une longue migration. Et cette fois, c’est à Prideland qu’ils passeront. Mais un groupe de sentinelles panique à l’idée de voir autant de gnous au même endroit… Ils tentent de les faire dévier de leur trajectoire, mais peine perdue ! Un groupe se détache du troupeau et part sur les autres terres. Mais pour Prideland, c’est la catastrophe ! Le troupeau panique et s’emballe. Les interviennent, mais trop tard, à ce moment un tiers de Prideland n’est plus que boue. Sobana en pleine « crise d’adolescence » décide de trahir son pays et dans un élan de stupidité, attrape un cobra pour le jeter dans le troupeau et tenter de les envoyer vers le rocher. Mais elle se fait mordre et se fait briser une patte sous les nombreux sabots. Le cobra lui, à qui aucun gnou ne prête attention, finis en bouillie… Uru, Oroa et Dembe arrivent, mais peu de solution s’offrent à eux. Uru en grande reine, s’interpose à sa façon : elle attaque un bébé gnou. Pendant ce temps, Dembe se rend auprès de sa famille dont les forces décroissent à vue d’œil…
La mère du bébé gnous charge et… Empale Uru de ses cornes, au même moment Safura se jette sur elle pour tenter d’aider Uru, mais la bête l’envoie faire un vol plané de plusieurs mètres. L’une s’écrase dans une marre de sang et l’autre se brise la nuque au sol. Le prix a payer pour sauver sa terre est terriblement lourd… Dembe voit mourir sa lionne et sa belle-sœur et agoniser sa fille. Et finalement, le troupeau fuit en ne laissant que de la boue derrière eux.

De l’autre côté, le reste du troupeau se calme et les mères commencent à mettre bas. Un festin garantit ! Malheureusement, les Hopelanders ne sont pas assez prompt et le festin leur échappe, ils devront se contenter d’un bébé gnou…

Chez les hyènes, les choses ne vont guère mieux. Le ramdam causé par les gnous provoque une coulée de boue et des effondrements des squelettes des éléphants. Après une course contre la boue, un peu de surf et un parcours d’obstacle (et d’orientation) et malgré quelques pertes, les hyènes parviennent à sortir du cimetière des éléphants, impraticable. Heureusement, ils ont la prairie. Et en s’y réfugiant, surprise totale ! Deux groupes de gnous venant des deux clans de lions se retrouvent et semblent vouloir s’y établir. Une chance… Les hyènes décident de prendre soin de la chance qui leur sourit enfin et « prennent soin » du troupeau. Leurs forces vont pouvoir se refaire…

Pour la Masimbas, la nuit tombée est synonyme de danger. Les panthères décident de les mettre à l’épreuve et les attaques. Heureusement, les lions sont à l’affût, Mina, Tiko, Misha, Sarabi, Ororo, Kaïg, Zira… Grâce à leur intervention les panthères sont défaites ! Tous ont reçut de nombreux coups de dents et de griffes, mais restent heureux de leur victoire, les liens entre Masimba se ressèrent. Au final, les panthères, impressionnées par les lions leurs propose un pacte, que Mina accepte au nom du clan tout entier. Les Masimbas ont désormais de nouveaux alliés dans la jungle.

La crise passée chez les lions Hopeland prend conscience de la disparition d’un des leurs. Un coup de Prideland ? Ils ne le savent pas encore, mais il n’en est nullement le cas ! Alucard a été fait prisonnier par les hyènes, alors qu’il se trouvait sur leur terre. Mais après, ne l’avait-il pas cherché ? Il fallait être suicidaire… Quoiqu’il en soit, les hyènes ont un moyen de pression car le lion est prisonnier des hyènes et sous haute surveillance. On ne peut espérer le délivrer avec un commando, les hyènes, sont bien trop nombreuses…

Sur Prideland, Sobana se trouve dans une mauvaise passe. Affligée par la mort de sa mère, elle se sent coupable et ne cesse de s’en vouloir. Elle aimait visiblement bien plus les siens qu’on aurait pu le penser. Elle reste seule et isolée, attendant que sa patte ne se soigne. Heureusement pour elle, le cobra était dans la fin de sa vie et son poison autrement mortel n’était plus aussi nocif que dans sa prime jeunesse. Ce qui n’empêche pas de l’avoir laissée sans force.

Ovu de son côté devient franchement bizarre. Alors que la vie s’écoule sur Hopeland et que la terre devient de plus en plus fertile, car les troupeaux ont quitté Prideland pour cette terre autrefois désolée, le vieux lion change de comportement. Et pas forcément en bien. Malgré tout, tous apprenne qu’il a une fille illégitime. Tout cela aurait pu passer sans trop de problème si la jeune lionne en question n’avait pas créé un lien particulier avec ce père dont elle ignorait l’existence. Quel lien exactement ? Paternel… Le lion, reconnut pour être un machiste fini et un sexiste hors pair, prend sa fille sous son aile. Un drôle de lien se créer entre eux, une… Complicité. Car la lionne est dans sa personnalité le fils qu’Ovu aurait aimé avoir, car il faut le dire, il troupe Kito de plus en plus « mou » et se retrouve déçu de son « soldat ». Ovu s’évertue alors à faire d’Onura le fils idéal… Onura est donc élevée, comme ce que l’on pourrait dire, en Lady Oscar.

Le Destin peut être cruel et tout renverser. Prideland, ravagée, ne possède plus rien du luxuriant royaume qu’il était. Hopeland, à son contraire, devient ou terre où les troupeaux reviennent et où il devient bon d’y vivre. Les hyènes ont enfin une vie plus saine et on un espoir d’obtenir un peu plus. Les Masimbas voient leur idéal se réaliser et leur clan grandir, sous la bienveillance de leurs gardiennes de panthères.

Hadithia Na
Griotte
Griotte

Date d'inscription : 07/01/2013
Nombre de messages : 479
Localisation : ~Omniprésente~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Hadithia Na le Lun 8 Juil 2013 - 18:31




♦ ♦ ♦ Retour de bâtons ♦ ♦ ♦
Chapitre VI




♦ Règne de Mufasa
♦ Règne Leo
♦ Règne de Scar
♦ Règne de Stuka

Cronch miam crunch … Hm ? Ah vous revoilà. En plein repas cette fois. Un peu de zèbre ? La suite de l'histoire ? Très bien. Il s'en est passé des choses depuis la dernière fois. Des choses qu'encore une fois, personne n'aurait pu prévoir. Les ancêtres n'ont pas fini de se retourner dans leur tombe. Commençons par les deux tribus originelles, Prideland et Hopeland.


Prideland … cette terre autrefois si riche n'est plus que l'ombre d'elle-même. Le roi Mufasa est perdu. Le passage des gnous a été une telle déchirure qu'elle l'a littéralement assommé. Que faire ? Comment repartir, comment redorer le blason du royaume ? Il lui faut des réponses. Le monarque interroge donc son oncle, pour connaître ses erreurs. L'avenir ne se prédit pas, voilà la réponse. Personne n'est infaillible, Mufasa reprends contenance. Il doit redonner confiance aux siens.
Cela se fera par un discours. Oui, Prideland traversait une de ses pires périodes, mais ils devaient garder la tête haute. Mohatu n'était-il pas venu ici alors que le royaume n'était qu'un désert ? Il avait réussi à garder confiance en l'avenir, et il avait eu raison. Les Pridelanders actuels devaient faire de même. Abandonner cette terre est impensable. Mais le destin n'en a pas terminé avec cette tribu. Le royaume s'est à peine de remis de ses dernières épreuves, que déjà une nouvelle catastrophe les accable. Un incendie, qui menace d'engloutir le peu qui reste de ce fier royaume. La plupart des animaux fuient ce danger mortel de toute la vitesse de leurs pattes.
Personne n'aura donc le courage d'affronter la fleur rouge, et de sauver cette terre ? Heureusement, les lions sont décidés à tenter le tout pour le tout. Ils quittent leur rocher et s'élancent dans la savane. Ils doivent à tout prix trouver le moyen d'éteindre le feu, sinon, c'en est fini de Prideland. Mais comment ? Qui ici possède la force de lutter contre les flammes, et de l'emporter ? Parmi ceux qui fuient, les derniers sont des éléphants. Voilà la solution. Les pachydermes possèdent une trompe et sont capable d'emmagasiner l'eau, seul élément capable de lutter avec le fléau de la brousse. Hélas, il faut encore les convaincre. Dembe, frère du défunt Ahadi fut le premier à tenter le dialogue. Son clan compris rapidement son idée. Chacun à leur tour, les Pridelanders argumentèrent. La matriarche du troupeau finit par céder, en dépit d'un désaccord avec l'un des siens. Ils éteignirent l'incendie mais hélas bien trop tard …. C’est pourquoi Mufasa, monarque de Prideland, décide suite à un accord tacite fait avec son frère il y a de cela quelques lunes, d’envoyer une partie de sa tribu chez les Masimba ou ils pourront vivre dignement en attendant que leur monarque rebâtisse le royaume, qui d'ailleurs ne s'appellera plus que Curseland.

Le Grand Esprit semble avoir décidé de venger l'affront fait à Hopeland en accablant son ennemi de toujours. Pour eux, tout semble aller bien. Leur terre est fertile, les héritiers du trône ont bien grandi. Ils ont d'ailleurs commencé l'exploration, si typique à leur âge. Et si dangereuse … Kalay en fera l'expérience. Le jeune prince s'aventure hors de ses terres, et arrive jusque chez les Masimba où il fera la connaissance de Kinimo, Pridelander. A cet âge, seul le jeu importe. C'est donc ce à quoi les lionceaux s'adonnent, oubliant totalement qu'ils ne sont plus en sécurité hors de chez eux. L'occasion faisant le larron, des servals en profitent pour les attaquer pour les ajouter à leur menu. Naturellement, les pauvres enfants ne font pas le poids face à des prédateurs en somme tout aguerris. Le sang coule, la chair se déchire … leur fin paraît proche. Toutefois, ce dont ni les uns ni les autres ne se doutent, c'est que les Masimba, réputés neutres, n'en ont pas pour autant perdu le sens de la prudence. Deux lionnes en patrouille, Mina et Ororo sont informées par leurs alliées les panthères du drame qui se déroule non loin. C'est la chance des petits. Les Masimba attaquent, et mettent en fuite les servals. De justesse pour les lionceaux, grièvement blessés. Les deux lionnes décident vu leurs états de les garder au sein de leur clan. Le séjour se passe bien, chacun se remet petit à petit. Les adultes se chargeront ensuite de les ramener à leur tribu respective. D'ici là, le Grand Esprit qui décidément doit s'ennuyer dans ses nuages, donne une autre épreuve pour les Masimba. Une coupure de soleil, rien que ça. Une tribu écolo que nous avons là … L'éclipse jette la surprise dans la savane. Le clan se retrouve dans le noir complet, à la merci de tous les dangers. En particuliers leurs petits. La nuit en plein jour, alors qu'ils sont censés rester auprès des parents la nuit … inutile de dire qu'ils en profitent pour s'éloigner en douce. Et faire trempette accessoirement, en tombant dans le lac. Tant bien que mal, les adultes retrouvent les jeunes, et tâchent de les sortir de là, de préférence avant que les singes des environs, piégés eux aussi ne les noient. L'histoire connait une fin heureuse, et la lumière du jour revient au grand soulagement de tous. La vie peut reprendre son cours, croit-on. Si seulement c'était aussi simple. Les lions neutres vont se retrouver confronté à un autre problème, quoiqu'à échelle plus petite.

Nommos, le fils d'Usoa et Eyldon fait une très mauvaise rencontre quelque temps plus tard, en la personne … d'Ovu. L'Hopelander ne met pas dix lunes à tout comprendre. Et rancunier comme on le connaît, il a tôt fait d'enlever le malheureux lionceau. Sa famille se précipite immédiatement à son secours. Zira, folle de rage comme elle ne l'a jamais été, se jette sur son père. Seule Usoa est à même de régler la situation. Comme l'a fait la défunte Uru, en sacrifiant sa liberté pour son enfant.
La voici donc de retour sur Hopeland. Terre qui a également ses propres conflits.
Kalay, qui décidément n'en fait qu'à sa tête, s'est aventuré une fois de plus où il ne fallait pas. La prairie des hyènes. Loin de le tuer, elles décident de le garder prisonnier. Avec un autre de sa tribu, un lion adulte, Alucard. Ce sera le prétexte pour ces canidés d'avoir une revanche contre les Hopelanders. Ces derniers, mis au courant de la situation ne tardent pas à monter une expédition pour secourir les leurs. Répartis en plusieurs groupes, ils lancent leur attaque de nuit dans la prairie. Quelques uns tentent un dialogue de paix, mais d'autres comme Stuka préfèrent l'action. La bataille est titanesque : chacun est déterminé au possible à anéantir l'autre camp. La lutte restera gravée dans les mémoires. Profitant son l'intensité, des Hopelanders libèrent les prisonniers. Tournant de plus en plus au désavantage des lions, la bataille se solde finalement par leur fuite. Les hyènes conservent la prairie, établissement leur royaume, Shadowland, et nomment enfin un chef de meute... Chef, du nom de Stuka!

Le calme revient dans la savane ou presque... Plus tard, Kalay et Zahra -chacun de leur côté- surprenne une conversation entre leurs parents. Ces derniers ne savent qui héritera du trône et commence alors une compétition entre les deux jeunes lions... Une compétition non dite, mais bien présente. Mais il est temps pour les plus âgés de faire le grand voyage. Misha, Ovu, Usoa, Dembe et Eyldon sont de ceux-là tandis que lions et lionnes ayant participé au terrible combat de la prairie succombent à leurs blessures, comme le cas de Tanabi. Chaque tribu perd donc de ses membres. R.I.P. La vie n'étant pas si injuste, la tristesse fait bientôt place à la joie : des petits naissent chez les Masimba, consolidant leur unité, les héritiers de Mufasa voient également le jour, un avenir meilleur peut-être pour les Pridelanders. L'une des leurs revient également, Kinimo, ramenée par Ororo. Mais … que se passe-t-il sur le chemin du retour ? Nul ne sait. Car Ororo ne revient pas chez les siens. La paix est-elle donc vouée à ne jamais durer ? A vous de voir.

Hadithia Na
Griotte
Griotte

Date d'inscription : 07/01/2013
Nombre de messages : 479
Localisation : ~Omniprésente~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Arc I : La Guerre des Princes

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum