[C11] Au delà de ce que tu vois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[C11] Au delà de ce que tu vois

Message par Kuja le Ven 19 Juil 2013 - 15:47


Distant Worlds music from Final Fantasy VIII - Fisherman's Horizon


Kuja n’avait jamais quitté la Terre des Lions. La seule fois où il l’avait fait, c’était alors pour retrouver Sahel. Tout cela lui semblait terriblement loin maintenant, son petit frère était mort il y avait bien longtemps maintenant, dans la montagne glaciale, au-delà du paradis tropical. Le lion auburn resta silencieux longtemps et à ses côtés, Anima ne perturba pas son mutisme. Comme tous les Pridelanders, elle avait su ce qui s’était passé. Il lui était difficile de deviner si le lion avait renoué avec lui-même depuis tout ce temps et à vrai dire, elle ne l’emmenait pas en balade sans idée derrière la tête. Elle avait prévenu Lefine, que la vieille lionne ne se fasse pas de mauvais sang et Anima avait amené Kuja, plus ou moins de force d’ailleurs, car il ne quittait jamais Prideland. Sans rien dire Kuja avait suivit la femelle, qui semblait connaître bien des terres, et bien au-delà de la Terre des Lions et des Terres Libres. En fait, ils avaient quitté leur royaume par le sud et marchaient dans la Savane depuis des jours. Mais ce n’est qu’après avoir escaladé une haute colline, ou plutôt, après être entré dans un vallon car il y en avait des centaines identiques !, que Kuja ouvrit enfin la bouche.

« Ou est-ce que tu m’emmènes ? Nous sommes loin de la Terre des Lions à présent. »
« Je sais, c’est pour ça que j’ai choisi cet endroit. »


La lionne sauta avec une grâce rare sur un rocher, au sommet de la colline et regarda par au-dessus de l’horizon. Le paysage semblait la captiver. Kuja arriva à son tour et y découvrit  une terre dont il n’aurait pas soupçonner l’existence. Le vallon redescendait en pente avec une herbe si verte qu’il avait du mal à le croire. Il y avait un ruisseau en bas et le terrain remontait, très arboré. Des arbres comme le mâle n’en avait jamais vu, ils étaient très grands aussi et pointus. Quel endroit étrange…

« Aller viens ! Tu vas voir c’est fantastique ! »

La femelle s’élança, plantant là Kuja qui n’avait d’autre choix que de la suivre. Rapidement, les deux lions furent emportés par la pente et si Kuja rattrapa Anima, il finit par perdre patte et à tomber, emportant Anima avec lui. La femelle riait comme une folle et ne s’arrêta d’ailleurs pas lorsqu’ils s’écrasèrent en bas, dans l’eau glaciale. Elle était à moitié allongée sur lui et planta son regard dans le sien. Kuja se sentit  gêné mais Anima disparut aussitôt, s’élançant dans l’étrange forêt. Troublé, Kuja resta un moment allongé, les quatre fers en l’air, avant que l’appel de la lionne rousse ne le ramène à la réalité. Il se retourna s’ébroua et s’élança derrière elle, les yeux brillants. Mais en arrivant près d’elle il se rendit compte que ce n’était pas n’importe quel royaume…

« C’est une montagne, oui. » Confirma Anima. « Mais il n’y a pas de neige ici, tout est comme ça. »

Profitant du charme de l’endroit et de ses atouts, la lionne lui passa largement sous le menton, se frottant même contre sa crinière et lui envoya le pompon de sa queue dans le museau, avant de s’engager sur un petit sentier caillouteux. Kuja n’avait pas réagit tout de suite, mais avec un sourire, suivit la lionne et marcha à ses côtés. Une forêt… Une montagne… Kuja était fâché avec les deux, à cause des panthères et de son frère. Mais  ici ce n’était pas pareil… Il n’y avait aucune panthère et à quelques reprises, il vit d’étranges gazelles aux cornes immenses s’enfuir avec d’autres qui n’en avaient pas du tout. Le sol était sec, mais pas trop, l’herbe ‘était vraiment pas la même que dans la savane et il y avait de nombreuses petites fleurs à l’aspect gracile. Et puis, l’air était tout différent, la chaleur écrasante de la savane n’existait pas, il faisait frais, mais pas froid comme dans l’autre montagne. Non ici la fraîcheur était agréable, reposante et l’air sentait très bon, une odeur agréable sortant à la fois du sol et des arbres, enivrantes presque. Kuja soupira, il n’y avait sans doute pas d’endroits aussi apaisant que là pensait-il. Les oiseaux étaient nombreux et le soleil passait à travers les arbres dans une lumière à la fois dorée et verdoyante.

Quelques heures plus tard, ils avaient quitté le sentier et marchait dans l’herbe. De temps en temps, il frôlait l’épaule de la lionne. Ils décidèrent finalement de s’arrêter, car ils n’avaient cessé de monter depuis des heures et l’un comme l’autre sentait la fatigue arriver. Kuja se coucha de tout son long et Anima ne se gêna pas pour faire de même, se collant contre lui et posa sa tête sur ses épaules. Le mâle n’osa rien dire, mais éprouva une chaleur quelque part dans son poitrail. Il tourna sa tête vers elle et lui lapa la joue, Anima posa une patte en travers de son dos. Ils restèrent un moment ainsi, sans rien dire, les yeux a demi-clos et ronronnant comme deux adolescents.

« Tu n’as jamais pensé à avoir des enfants ? » Dit alors Anima. « Moi toujours. C’est une fille que je veux. »

Kuja fut clairement surprit. Entre autre car jamais Anima n’avait parlé de ce genre de chose et pourtant cela faisait un bon moment qu’ils traînaient ensembles… En fait, il eut l’étrange impression que leurs discussions habituelles et que leur lien allaient prendre un tout autre tournant. Mais est-ce qu’il le voulait vraiment lui ? Ou bien, qu’est-ce qu’il ne voulait pas ?

« Tu ne veux pas d’une famille à toi ? »

Mais Kuja resta silencieux et s’allongea sur le côté. Il n’en savait rien. Depuis la mort de Sahel il ne s’occupait que de sa mère, puis d’Amka depuis qu’elle était née et enfin de Mira depuis que Lefine l’avait recueillie. Et puis il y avait aussi sa tante et sa nièce… Et son neveu. Il sentit Anima se serrer contre lui et bercé par le chant des oiseaux, commençait à somnoler. Si Anima voulait une fille, ce n’était pas ça qui manquerait dans sa famille… Ororo avait toujours engendré  beaucoup de filles. Dans toute sa propre descendance, il y avait en tout, une dizaine de femelle et moitié moins de mâle. Anima prit ses aises et Kuja se demanda dans un demi-sommeil, s’il était vraiment sérieux de penser cela. Voulait-il vraiment offrir à Anima, la seule lionne qui semblait vouloir se rapprocher de lui, la fille dont elle rêvait ?


[Si certains se posent la question, oui cette tournure a été prévue et vue avec le Staff ^^]
avatar
Kuja

Date d'inscription : 17/04/2009
Nombre de messages : 590
Localisation : A Prideland

Feuille de Personnage
Âge: Esprit
Race: Lion de Savane
Titres Honorifiques:

Voir le profil de l'utilisateur http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum