[C11] Un grain de sable dans le désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[C11] Un grain de sable dans le désert

Message par Khiaja le Ven 10 Jan 2014 - 21:33

Cette douleur atroce dans mes entrailles me tiraillait de toute part et si j'avais pu je me serais ouvert le ventre afin d'en extraire la source de ma douleur. Mais un tel acte nous aurait tué tous les deux mon enfant et moi. Bien sûr je n'attendais qu'une seule chose : la mort mais c'était cruel de condamner cet enfant à naître à un destin qu'il ne méritait pas aussi j'endurais la souffrance. De toute ma vie j'avais été entraîné à bien des choses mais pas à une telle douleur impossible à contrôler et si forte que je me tordais de douleur. Soudain j'eus peur, et si je n'étais pas assez forte pour donner naissance ? Ce petit bout de lion qui grandissait en moi était l'unique chose qui m'avait gardait en vie, que se passerait-il si je le perdais aussi ? Je perdais du sang et j'ignorais si cela était normal ou non, je n'avais jamais eu de mère présente auprès de moi ni même assisté à de tel événements et j'avais peur. Puis enfin il apparut, Hekima était là. Quant bien même je ressentais une solitude infinie il venait toujours se montrer et m'accompagnait dans mes doutes, me réconfortait et me faisait de nouveau sourire. Je l'aimais et même si cet amour n'était à la hauteur de celui que j'avais pu éprouver pour Habari, c'était suffisant. Peut-être certaines préféraient faire cela seule chose que mon instinct me soufflait au diable l’instinct, j'avais besoin d'Hekima à mes côtés. De son éternelle aura protectrice, le mâle m'accompagna dans ma douleur me veillant sans relâche.

Le travail fut long et difficile mais mes efforts furent récompenses lorsque j'entendis de léger miaulement retentir dans la grotte. J'aurais aimé redressé mon buste pour admirer mon enfant mais la fatigue m'en empêchait, j'étais trop faible pour un quelconque effort. Fidèle à lui-même, Hekima m'apporta l'enfant au creux de mes pattes avec un sourire béat aux babines. Je lui en voulu un peu d'avoir touché notre enfant le premier mais après tout lui aussi venait de devenir parent. Enfin je pus poser le regard sur mon enfant et son pelage m'arracha un doux souvenir. Ce même taupe nous reliait mais son masque était celui de son père. Elle était magnifique. Je m'en voulais de l'avoir haït tant de temps car enfin voilà qu'elle était là et je me sentais pleine d'amour pour cette petite boule de poil que j'aimais déjà. Dirigeant mon regard vers Hekima, je le contempla d'un air doux avant de murmurer ce nom : « Khiaja.. » Oui, c'était ainsi que je voulais la nommer. Le mâle approuva d'un signe de tête et me câlina tendrement. J'avais enfin une famille.

Dans cette optique, j'abandonna quelques temps mon idée de rejoindre les étoiles afin de prendre soin de ma fille. Partir maintenant serait la condamner et je ne voulais pas une telle chose pour elle. Après tant de temps passé dans l'ombre je goûtais enfin à un nouveau bonheur, un bonheur inespéré mais hélas de courte durée. Rattrapé à son tour par l'âge, Hekima décéda peu de temps après la naissance de notre fille. Ce fut un véritable déchirement pour moi, comme revivre la mort d'Habari une seconde fois et je ne pouvais le supporter c'était trop. J'avais beau vouloir me battre pour Khiaja, je n'en avais plus la force. Mon corps était devenu méconnaissable et je ne pouvais plus m'occuper de ma fille correctement. Comment le pouvais-je alors que nous n'étions plus que toutes les deux ? Notre survie était impossible aussi pris-je une décision, une solution afin de lui donner un avenir meilleur.

Prenant une dernière fois ma fille dans ma gueule, je retourna sur mes terres natales et l'emmena dans le désert ce lieu auquel elle avait toujours appartenu sans le savoir. Savoir que mon enfant grandirait parmi ces lions fourbes et menteurs me déplaisaient mais je n'avais guère d'autres choix, je devais songer à sa survie. Mais serait-elle heureuse ? Tous sauraient un jour ou l'autre qu'elle n'était autre que la fille de l'Exilée et la persécuterait pour cela. Emplie de doute et je m'arrêta dans ma longue marche et posa l'enfant à terre. Était-ce vraiment le meilleur des choix ? Intriguée mais apeurée par ce nouvel environnement, Khiaja vint se consoler entre mes pattes m'appelant à plusieurs reprises. Me séparer d'elle me brisait le cœur mais quel autre choix avais-je ? Je ne voulais pas qu'elle connaisse une vie comme la mienne aussi ma résolution fut prise et je repris ma marche, plus déterminée que jamais. Ayant finalement atteint le désert j'y retrouva mon frère Rushwa mais ma joie fut surmontée par ma tristesse et ma fatigue aussi lui expliquais-je sans attendre la raison de  ma venue ainsi que l'identité du lionceau que je tenais contre moi bien qu'il s'en doutait déjà. Restant mon frère aîné, Rushwa ne put me refuser ce service et accepta d'élever Khiaja auprès de lui comme l'Uhuru qu'elle était censé être et qu'elle sera. Je baissa alors mon regard vers Khiaja mais celle-ci était déjà partie jouer quelques mètres plus loin. Elle semblait heureuse... Je ne pus me résoudre à lui faire mes adieux et partit simplement, retournant d'où je venais en laissant derrière moi mon unique et dernier trésor.

Ce n'était désormais plus qu'un aller simple sans se poser de question, mes pas étaient en parfaite osmose avec ma conscience et savaient où me conduire. Auparavant jeune et vigoureuse j'avais vieillie et abordais désormais un corps où mon histoire avait été écrite d'elle-même : tant de cicatrices, la peau sur les os, les marques de fatigue... Oui j'avais bien changé depuis l'adolescence. Je n'aurais jamais cru qu'une telle histoire aurait pu être la mienne, cela aurait semblé tellement inconcevable et pourtant c'était belle et bien là mon histoire que j'avais écrite par mes actions et mes choix. J'aurais pu changer bien des choses mais au final ma vie était ainsi et pas autrement et je ne pouvais que l'accepter. Néanmoins j'avais assez vécu comme cela et malgré mon amour pour ma fille je n'avais pas la force nécessaire pour continuer c'était tout simplement trop dur lorsque tous ceux que vous avez pu aimer vous avez quitter. Le départ d'Habari avait été un grand tournant pour moi mais avait aussi signer mon dernier chapitre. Mon âme était partie avec la sienne et désormais je m'apprêtais à faire de même avec mon corps. Mes pattes ma lâchèrent une fois leur dernière tâche achevée, celle de m'emmener sur le lieu de mort d'Habari où je pourrais ainsi partir en sa compagnie. Ou du moins c'était l'illusion que j'avais mais qui me rassurait. Mon corps s'étala de lui-même au sol comme drainé d'énergie, l'horloge sonnait ses derniers coups. J'aurais pu me sentir anxieuse ou même apeurée mais non rien de cela. Pour la première fois depuis bien des années je me sentais apaisée, un sentiment que j'étais presque venue à oublier. Tout allait enfin prendre fin, je n'aurais plus cette boule au ventre habituel à l'idée de savoir si ma fille pourrait survivre à cette journée car désormais je savais qu'elle vivait dans un lieu sûr avec mon frère et cette simple idée me suffisait. Elle deviendrait forte comme ses parents l'étaient et surmonterait les difficultés de la vie, elle en était capable. N'ayant attendu que cela depuis des lustres, mon corps se relaxa de lui-même accordé avec ma volonté de mourir. Les souvenirs de ma dernière rencontre avec Habari resurgirent dans ma mémoire et je repensa à ces trois petits mots qu'il m'avait déclaré avant de partir, ses trois derniers mots. Un sourire étira alors mes babines, je me sentais prête et n'attendait qu'une chose : rejoindre Habari et pouvoir enfin l'aimer dans un monde où notre amour ne serait pas condamné. Oui, cette idée me plaisait bien...


[Fin pour Hamu, merci à tout ceux qui m'ont aidé à construire son histoire Wink]

Khiaja

Date d'inscription : 08/08/2012
Nombre de messages : 211

Feuille de Personnage
Âge: Jeune Adulte
Race: Lion du Désert
Titres Honorifiques:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum